Catégories
Cru bourgeois

Poète et paysan – Jean-Louis Fournier

Parce qu’il est amoureux et pour la séduire, il s’est dit un jour qu’il « ferait bien paysan » … Histoire de reprendre plus tard la ferme de son beau-père. Mais le plancher des vaches ne ressemble en rien aux belles images du gai laboureur qu’il avait rêvées.

Parce qu’il est amoureux et pour la séduire, il s’est dit un jour qu’il « ferait bien paysan » … Histoire de reprendre plus tard la ferme de son beau-père. Mais le plancher des vaches ne ressemble en rien aux belles images du gai laboureur qu’il avait rêvées. Et ces images se sont brusquement figées pour laisser place à un quotidien qui sent la bouse et le fumier …

Les journées sont lassantes … Il trace de longs sillons dans une terre qui garde la même couleur, même baignée de soleil. Et dans ces longs sillons parallèles qui lui donnent des étourdissements, il se sent comme l’enfant puni, forcé de faire ses lignes …

L’auteur mélange tendresse et causticité dans cette chronique campagnarde et l’on s’y fond avec bonheur. A travers des mots simples, un style épuré, il nous raconte la campagne de façon charmante. Il nous conte aussi le malaise paysan, les déboires d’un homme de la ville qui s’accroche tant bien que mal à cette vie remplie de boue, d’odeurs de bétail, parce que l’amour pour une fille de père fermier a pris le dessus …

Certes il y a des passages qui sont un vrai délice d’humour et de fraîcheur. Cependant, d’autres bouts du récit sont trop laconiques, morcelés voire un peu décousus  jusqu’à déstabiliser le lecteur …

Poète et paysan – Jean-Louis Fournier, Stock.

17 réponses sur « Poète et paysan – Jean-Louis Fournier »

Elles sont très bizarres, vos nouvelles catégories. Elles induisent en erreur. Pour moi, « pas mauvais », c’est moins bon que mitigé. Il faudrait alors peut-être mettre « Plutôt bon » ou « Agréable » pour donner une connotation positive car « pas mauvais » c’est très péjoratif.
Et pourquoi ne restez-vous pas dans le vin? Il y a suffisamment de type de vins différents pour faire l’étalage de vos étoiles: enivrant, grand cru, bon vin, vin de table, piquette…

Vous avez raison.

Je me tracasse depuis des semaines au sujet de ces catégories. Il manquait à mon avis une catégorie entre mitigé et grand cru. Je n’arrivais pas a trouver un nom.
Dans mon esprit, ‘pas mauvais’ n’est pas péjoratif. C’est une litote. ça veut dire ‘bon’, il ne faut rien y voir d’autre

‘bon vin’ n’est pas mal…

Qu’en pensent les autres rédacteurs ? Si l’un d’eux passe ici …

Pas le temps de m’en occuper mais je reviens ce soir. Si quelqu’un a une idée de nom de catégorie……..

Il faudra mettre de l’eau dans son vin à l’avenir, si on veut limiter les tensions avec les auteurs et editeurs.

Vous pouvez par exemple mettre Beaujolais nouveau en catégorie 3, Piquette en catégorie 4 et Vinaigre en catégorie 5 (ou Cola zéro, c’est pas mal, mais c’est plus du vin)

Pas mal, mais là par contre, vinaigre et piquette, je trouve ces appellations un peu péjoratives. Piquette existait ici autrefois, mais les deux ou trois articles de cette catégorie ont été remis en comestible?

La proposition de Céleste est pas mal (encore une litote)

Premier Grand Cru Classé
Grand Vin
Cru bourgeois
Vin de table
Piquette

Non pas du tout, je suis en train de préparer un nouveau site, où les catégories seront différentes. Je travaille là-dessus depuis deux semaines.
J’ai retenu les catégories citées, sauf la plus faible… piquette, j’hésite

Merci d’être passé Lecteuravide

En fait il faudrait bien une catégorie « piquette » et même une en dessous. Je suis en train de lire « Photo photo », je le classerai volontiers dans « alcool de pneus » ou vinaigre du XIXième……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *