Catégories
Grand vin

Rosa Candida – Audur Ava Ólafsdóttir

Ce livre dont l’habit évoquait davantage les années 70 et le Disco est dû en réalité à la plume talentueuse d’une auteure islandaise.

Le héros au nom imprononçable – Arnljotur – est un jeune homme de 23 ans, plein de candeur, passionné par les jardins et les fleurs. A la mort de sa mère, il entame un voyage, en laissant derrière lui son père et un frère jumeau autiste. Ce périple le conduira dans un monastère pour restaurer une roseraie. Il croisera aussi Anna, qu’il a aimée un bout de vie et lui a donné une petite Flora Sol, née de cette union éphémère.

Ce livre dont l’habit évoquait davantage les années 70 et le Disco est dû en réalité à la plume talentueuse d’une auteure islandaise.

Le héros au nom imprononçable – Arnljotur – est un jeune homme de 23 ans, plein de candeur, passionné par les jardins et les fleurs. A la mort de sa mère, il entame un voyage, en laissant derrière lui son père et un frère jumeau autiste. Ce périple le conduira dans un monastère pour restaurer une roseraie. Il croisera aussi Anna, qu’il a aimée un bout de vie et lui a donné une petite Flora Sol, née de cette union éphémère.

Dans ses bagages, il emporte trois boutures d’une variété très rare de rose à huit pétales : la Rosa Candida

rosa candidaEt la magie opère, doucement, délicatement, subtilement …

Voici un roman tout simplement délicieux, une ode à la sérénité et à la simplicité. Chaque passage fait l’effet d’une bulle d’oxygène dans ce monde factice, frelaté qui nous entoure et nous étouffe.

On se sent porté par les personnages hors du commun et l’on s’émeut particulièrement pour ce moine cinéphile, insolite, irrésistible.

L’écriture est délicate, remplie d’humour et de sensibilité, et la tendresse qui affleure chaque page est un ravissement.

Une réussite parfaite pour cette fable d’amour et d’espoir.

Je n’ai qu’un seul conseil : courez chez le libraire pour vous le procurer sans tarder…

« Est-ce qu’un homme élevé dans les profondeurs obscures de la forêt, où il faut se frayer un chemin au travers de multiples épaisseurs d’arbres pour aller mettre une lettre à la poste, peut comprendre ce que c’est que d’attendre pendant toute sa jeunesse qu’un seul arbre pousse ? »

« La seule adversité que je rencontre dans la vie est la difficulté à remonter la fermeture Eclair de mon jean. »

Rosa Candida – Audur Ava Ólafsdóttir, Editions Zulma

17 réponses sur « Rosa Candida – Audur Ava Ólafsdóttir »

J’aime la sphère familiale, l’ambiance de Rosa Candida , les dialogues savoureux avec le père sur la cuisine, oùl l’on parle de mets assez étranges

Des roses, un monastère, une petite fille toute blonde pleine de naiveté. Atmosphère drôle et touchante.

Le personnage du jeune homme m’a plu: tendresse et humour sur un fond de problématique liée à la paternité

Votre critique résume assez bien mes sentiments

Myriam

Merci beaucoup pour la participation et cette dizaine de commentaires forts enrichissants
Je file voir chez « les 3 petits bouquins » ce qui s’y passe. L’occasion de découvrir un blog que je ne connaissais pas encore (il y en a tellement !)

Je vien de terminer ce roman qui suscite tant d’éloge sur la blogosphère et je dois reconnaître que la magie n’a pas du tout opéré sur moi !!! Je l’ai trouvé sans grand interêt tant au niveau du style, de l’histoire, et du regard de l’auteur sur ce personnage …je dois manquer de candeur !!!

Bonne après-midi à vous aussi Dasola et merci pour votre réponse. Certes, ce roman donne de beaux moments de sérénité et d’émotion, pour celui que cela touche bien sûr … Un récit qui vous entraîne bien loin du tumulte de la vie quotidienne …

Alors, je vais peut-être paraître insensible, mais j’ai détesté ce roman ! J’ai été frustré par le manque d’informations géographiques, je me suis ennuyée à mourir lors du « road-trip » du héros que je trouve très passif, je n’aime pas du tout ses monologues intérieurs avec ses envies sexuelles et ses questions existentielles… et la fin qui n’en est pas une !

J’espère que je n’ai pas paru trop polémique, mais j’ai fini le roman il y a peu et les impressions étaient encore vives ! C’est vrai qu’il est bien écrit, mais pour moi c’est l’histoire et les personnages qui priment, je lis pour m’évader, mais aussi pour « vibrer » au rythme d’une intrigue prenante et à des personnages fascinants, et je n’ai pas du tout accroché à l’aspect contemplatif du roman !

C’est certain que ce genre de balade intime, tout le monde n’y est pas forcément sensible.
En ce qui me concerne c’est le contraire, les intrigues à cachets d’aspirine, pas pour moi. En plus c’est bizarre, quand il y a plus que trois personnages, je n’y comprends plus rien. Je dois être trop bête quelque part.

Il semblerait en effet que nous ayons des goûts assez opposés ! Moi j’aime les intrigues complexes, les puzzles qui s’assemblent petit à petit, les mystères qui font naître des théories chez le lecteur… avec du suspens et des coups de théâtre si possible !
Quant au nombre de personnages, ça ne me dérange pas qu’il y en ait beaucoup si chacun a sa propre personnalité; au contraire, ça peut parfois être un avantage : quand il y en a un qu’on n’apprécie pas, ce n’est pas grave !
C’est dommage de ne pas pouvoir lire des livres à personnages multiples, Il y a pourtant des œuvres magnifiques avec de nombreux personnages : Le Trône de fer de GRR Martin, Les Aventuriers de la Mer ou Alien Earth de Robin Hobb…

Soyez rassuré(e) Jaina, je respecte les ressentis de chacun et ne m’offusque guère lorsque quelqu’un n’a pas le même avis que moi au sujet d’un livre … Bien au contraire, je trouve intéressant de connaître d’autres points de vue, d’autres personnalités. Pour ma part, je suis plutôt comme Noann, j’aime les voyages intérieurs, les silences, les vibrations de l’âme. Bonne journée à vous.

Celeste : contente de ne pas vous avoir vexée ! Pour ma part, je n’ai rien contre les voyages intérieurs, mais je n’ai pas ressenti une évolution perceptible à l’issue de celui-ci et je n’ai pas été satisfait par la conclusion du livre sur ce point ! Il me faut de « l’action », physique, intellectuelle ou émotionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.