Catégories
Cru bourgeois

Cet été-là – Véronique Olmi

Trois couples se retrouvent au bord de la mer pour le 14 juillet, comme toujours, depuis des lustres. Mais la vie a avancé, les enfants ont grandi et l’émail des beaux jours se fendille, les liens amoureux s’émoussent. Le chaos est proche …

Voici une histoire de sentiments violents entre quinquas et quadras qui tournent, louvoient et s’enlisent soudain.

Sur le sujet banal du temps qui passe et des désirs enfouis, l’auteur nous livre un mélodrame doux-amer, à travers une écriture simple, fluide, épurée. Elle nous convie dans ce bout d’été qui devait couler comme les autres …

couverture de cet été-là

Trois couples se retrouvent au bord de la mer pour le 14 juillet, comme toujours, depuis des lustres. Mais la vie a avancé, les enfants ont grandi et l’émail des beaux jours se fendille, les liens amoureux s’émoussent. Le chaos est proche …

Voici une histoire de sentiments violents entre quinquas et quadras qui tournent, louvoient et s’enlisent soudain.

Sur le sujet banal du temps qui passe et des désirs enfouis, l’auteur nous livre un mélodrame doux-amer, à travers une écriture simple, fluide, épurée. Elle nous convie dans ce bout d’été qui devait couler comme les autres … Pourtant, survient l’inattendu qui va entraver le roucoulement de ces vacances paisibles et ternir les relations entre les protagonistes, voire faire naître l’amertume, jusqu’alors ténue.couverture de cet été-là

Et on s’accroche à ce récit pourtant banal de vacances qui finissent sous le pâle soleil des sentiments qui s’éteignent peu à peu.

L’auteur analyse avec brio les relations de groupe, où chacun apparaît tantôt serein tantôt plus tendu, puis les échanges intimes entre quatre yeux. Avec pudeur, elle sonde les plaies de l’âme de chacun des personnages, les rendant émouvants et attachants.

De joies simples en discussions futiles, tout ce petit monde superficiel et insouciant trouve son compte dans le rituel quotidien des repas bien arrosés, des rires, des échanges factices … Mais derrière tout cela se cache détresse et inquiétude larvée qui resurgit dans les cœurs lorsque les chandelles s’éteignent et que chacun retourne chez soi …

Alors, le carnaval s’arrête tandis que l’aigreur et le vide s’installent …

Cet été-là – Véronique Olmi, Editions Grasset

15 réponses sur « Cet été-là – Véronique Olmi »

Personnellement je ne raffole pas de l’écriture de V Olmi (voir les autres notes sur ce site), mais j’admets qu’elle n’est pas dépourvue de qualités. Chacun son truc, en ce qui me concerne je préfère les écritures plus fouillées et plus ouvragées.
Merci pour cet avis Malika

Bonjour à toutes et à tous ! Merci pour vos réponses. Véronique Olmi est un auteur que j’apprécie mais cet ouvrage-ci a montré une sorte d’essoufflement … L’histoire est sympathique mais sans plus, une histoire de vacances comme il y en a des milliers, une histoire de quadras et de quinquas qui ont vieilli … mal sans doute … J’avais beaucoup aimé « La pluie ne change rien au désir » et « Le premier amour » qui ressemblent plus à l’auteur. Bon, cela dit, un roman à lire … au retour de vacances d’été qui ne sont plus les mêmes … Céleste

Oui nous avons déjà quelques notes sur cette auteure, dont les miennes, qui sont… incendiaires… J’espère que Madame Caminade n’aime pas Véronique Olmi (je ne crois pas). Cfr la note sur « où j’ai laissé mon âme »

Elle me fait rire Mme Caminade de parler d’échanges construtifs … Je ne vois dans ses interventions que le monologue et le style « donneuse de leçons » « schtroumpf à lunettes » ! Je trouve dommage qu’elle se borne à étaler sa littérature et son enseignement qui n’intéressent personne et … polluent le site ! Dommage qu’il y ait toujours un trouble-fête quelque part et ici sous prétexte d’un désaccord avec l’auteur du site … Ce site n’est pas le lieu de débats stériles mais plutôt d’échanges d’émotions et d’avis au sujet des livres. Mme Caminade, allez donc ailleurs vous époumonner … L’univers de Livrogne invite à la sérénité et aux échanges … constructifs. Ite missa est. Céleste

Je me suis finallement laissé tenté et ce fut ne très jolie découverte pour moi !! Un roman toute en simplicité qui nous parle de nous avec clairvoyance et bienveillance. J’ai vraiment été charmé par la plume et le regard de Véronique Olmi que je ne connaissais pas.

Tant mieux.
Véronique Olmi, on adore ou on déteste.
Moi je suis plutôt de le seconde catégorie. C’est un peu trop simple pour moi, dans le style en particulier

Certains romans m’ont émue, d’autres moins … Celui-ci me paraissait trop mièvre. J’avais aimé particulièrement Bord de mer.

Oui je comprends … C’est une lecture légère, une lecture de vacances … lorsqu’on a pas envie de se torturer l’esprit.

Merci Lili ! J’aime beaucoup cet auteur. Bien que ce livre-ci ne soit pas son meilleur, profite des vacances pour le lire. Je te conseille de lire aussi Bord de mer du même auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *