Catégories
Grand vin

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Mary Ann Schaffer et Anne Barrows

Londres, 1946, Juliet triomphe … C’en est fini de la guerre et de ses peurs, ses restrictions, ses attaques aériennes. Mais surtout Juliet va pouvoir délaisser enfin la plume futile et légère avec laquelle elle relatait les aléas de la guerre … Elle reprend son vrai travail d’écrivain. Au fil du récit, ce sont les hasards de la vie et les échanges de correspondance qu’elle entretient avec un inconnu, membre d’un cercle littéraire au nom pour le moins curieux et à l’histoire tout à fait originale qui vont changer sa vie …cercle-litteraire

Les lettres s’enchaînent, tantôt émouvantes, tantôt frivoles, mais toutes porteuses de sentiments forts.

cercle-litteraire

Maintes fois croisé en librairie, conseillé par l’entourage, feuilleté … et, après moult hésitations, je me suis enfin décidée à faire l’acquisition de ce roman.

Je me suis tout simplement régalée …

Londres, 1946, Juliet triomphe … C’en est fini de la guerre et de ses peurs, ses restrictions, ses attaques aériennes. Mais surtout Juliet va pouvoir délaisser enfin  la plume futile et légère avec laquelle elle relatait les aléas de la guerre … Elle reprend son vrai travail d’écrivain. Au fil du récit, ce sont les hasards de la vie et les échanges de correspondance qu’elle entretient avec un inconnu, membre d’un cercle littéraire au nom pour le moins curieux et à l’histoire tout à fait originale qui vont changer sa vie …cercle-litteraire

Les lettres s’enchaînent, tantôt émouvantes, tantôt frivoles, mais toutes porteuses de sentiments forts.

Peu à peu on entre dans l’intimité des personnages et on est touchés par leur quotidien peu banal, les aventures qu’ils vivent et affrontent tous avec leur humour, leurs faiblesses aussi.

Un récit dénué d’action et d’intrigue … Mais pourtant un roman mené d’un bout à l’autre avec force et finesse.

On suit les péripéties excentriques de ces personnages, tous attachants, tandis qu’ils nous invitent à un voyage dans leur âme parfois joyeuse, parfois morose mais toujours sincère.

Par une forme d’écriture très particulière – il s’agit uniquement d’échanges épistolaires – les auteurs ont laissé les personnages construire cette histoire intense et pleine de folie.

A lire sans tarder …

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Mary Ann Schaffer et Anne Barrows, Editions 10/18

29 réponses sur « Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates – Mary Ann Schaffer et Anne Barrows »

Je l’ai lu en VO tellement j’étais pressée de le découvrir, un bon souvenir. J’ai particulièrement apprécié les notations sur les livres, lecteurs, écrivains, etc (on ne se refait pas!)

Un livre particulier qui mérite qu’on s’y attarde. Merci à vous tous d’avoir réagi à mon commentaire. Bonne journée.
à Le Papou : j’aime bien votre logo !

Le site de Papou me plait beaucoup, avec une dose d’humour un peu décalé, un rien de dérision !
De même que celui d’Yspaddaden, pour d’autres raison… et bien d’autres encore, je ne pourrais pas tous les nommer.

J’ai dévoré et adoré ce roman, lu il y a un moment maintenant mais qui reste très présent en mémoire. Un livre qu’on a plaisir à retrouver et dans lequel on se sent tout simplement bien …

Hello,
Et bien moi j’avais adoré ce livre…
Je l’ai trouvé drôle, pas mal écrit, instructif sur le mode ‘la guerre et les insulaires’ et puis les romans épistolaires ne sont pas légion !
Boulie

Merci à vous tous pour ces avis.

Je constate avec plaisir que cette note est mise en avant sur Hellocoton. Merci à eux.

Encore quelqu’un de conquis par ce livre ! C’était un des mes plus gros coups de cœur de fin 2009, l’écriture est drôles, les personnages attachants, il est bourré de références littéraires… Vraiment génial, j’ai envie de le relire maintenant, mais je l’ai prêté, c’est malin ! 😉

Eh bien il faudra que je me procure moi aussi ce roman épistolaire.
Les avis sont tous enthousiastes !
Merci pour cet avis Jainaxf

Je vais un peu à contresens des critiques que je lis ici, mais moi je l’ai lu en VO et c’est un livre que j’ai trouvé sympathique, mais sans plus. J’ai trouvé notamment qu’il y avait trop de narrateurs différents qui s’exprimaient par lettre interposée, et que c’était au détriment de la fluidité de la narration… On n’a pas le temps de se familiariser avec un personnage qu’il faut déjà passer à un autre, et ainsi de suite, alors que certains ne sont les auteurs que d’une lettre ou deux. Dommage… L’histoire elle-même est intéressante.

loizo : pourquoi n’as tu pas aimé ?

Pour ma part j’ai relativement bien aimé, j’ai simplement été triste que ça se finisse aussi vite. Je venais à peine de m’attacher aux personnages quand l’histoire a touché à sa fin.

Oui Séverine, il ne vous en prendra guère plus de temps car il est captivant et bourré d’humour et d’émotion.
Bonne lecture

il y a quelques années, j’ai lu le roman épistolaire d’Helen Hanff « 84 Charing Cross Road »… un petit bijou ( mais petit…. ) . Pour moi « le cercle » en est un remake… ou une suite… enfin même style, même période… à la différence que le livre d’Helen Hanff est basé sur une correspondance qui a eu lieu.. Un point positif pour le « Cercle ».. Les personnages sont agréables, on a envie de les connaitre. Helen Hanff est impatiente, autoritaire, peu amène… Mais je pense qu’il est bon de lire l’un si vous avez lu l’autre…

Bonjour Selkis, pour ma part, je n’ai guère lu « 84 Charing Cross Road » mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier celui-ci, qui m’a donné un bon moment de détente

Oui il est sympa.. j’ai bien aimé les personnages, les descriptions.. mais j’ai eu très vite l’impression de dejà vu… et les personnagse ne m’ont pas marqué comme les deux protagonistes de « 84 »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.