Catégories
Cru bourgeois

Harmonie – Blanche de Richemont

Lylia aperçoit chaque nuit, dans ses rêves, le visage diffus d’un homme, qui lui murmure des paroles étranges, suivies du mot « Harmonie ». Elle en parle à son père, Albin. Mais celui-ci n’est pas un homme ordinaire. Il a tout quitté pour vivre en Inde pendant dix ans, où il est devenu le plus fervent disciple du « Victorieux ». Ce Victorieux est un être au pouvoir reconnu, une personnalité vénérée en Inde. Ancien médecin français, il avait tout quitté à 35 ans, pour sa quête de spirituel. Il est considéré comme le détenteur d’un pouvoir supérieur.

Lylia suit le conseil d’Albin, et part à la recherche du fantôme qui hante ses rêves. Elle est loin de réaliser à quel point ce voyage sera étrange !

couverture harmonie

Lylia aperçoit chaque nuit, dans ses rêves, le visage diffus d’un homme qui lui murmure des paroles étranges, suivies du mot « Harmonie ». Elle en parle à son père, Albin. Mais celui-ci n’est pas un homme ordinaire. Il a tout quitté pour vivre en Inde pendant dix ans, où il est devenu le plus fervent disciple du « Victorieux ». Ce Victorieux est un être au pouvoir reconnu, une personnalité vénérée en Inde. Ancien médecin français, il avait tout quitté à 35 ans, pour sa quête de spirituel. Il est considéré comme le détenteur d’un pouvoir supérieur.

Lylia suit le conseil d’Albin, et part à la recherche du fantôme qui hante ses rêves. Elle est loin de réaliser à quel point ce voyage sera étrange ! En Inde, accompagnée de son frère, elle rencontre Atal, un grand gourou. Atal est  très envieux du pouvoir du « Victorieux » et de son disciple Albin. couverture harmonie Mais ce qu’il cherche surtout, c’est à connaitre un secret exceptionnel qui lui donnera la suprématie absolue : le mantra de Melchisédech.

L’auteure maîtrise parfaitement le sujet et semble connaitre l’Inde et ses pratiques, ainsi que l’aspect religieux. Son roman est donc particulièrement convaincant… et envoûtant. L’écriture est assez belle, le vocabulaire précis. L’auteure nous immisce dans ce pays mystérieux, et donne un crédit à ses personnages. C’est donc à un voyage captivant qu’elle nous invite, qui ravira toute personne intéressée par cette civilisation mystérieuse, et mystique.

L’intrigue est relativement complexe, mais semble parfois s’égarer. La fin peut s’avérer décevante, parce qu’elle ne donne pas l’apothéose que le début annonce. Les destins se meurent et les quêtes individuelles s’achèvent pour la plupart sur des questions. Mais telle est la vie, une éternelle recherche, un perpétuel renouveau. Un bon moment de lecture, empreint de sagesse et de philosophie.

« Soudain, le temps resta en suspens. Il reprenait son souffle avant l’ardeur du jour. Lumières roses, gestes rituels en attente d’un mantra., postures du yoga figées, sadhus en méditation. Un instant de perfection où Bénarès gardait la pose de la grâce. Puis la foule reprit ses cris, la flûte sa musique, le soleil sa course lente. Seuls les sadhus restaient encore immobiles, enveloppés de silence. »

Harmonie de Blanche de Richemont. Éditions Plon

12 réponses sur « Harmonie – Blanche de Richemont »

Et après les deux cents pages, il en reste beaucoup ? Est-ce long cette fin que tu n’as pas appréciée ? Voilà un livre qui me tente pour des vacances reposantes et sereines…

C’est un livre que je recommande.
Il y a +/- 240 pages.
Ce n’est pas que je n’aie pas apprécié la fin, mais je l’imaginais plus grandiose, voilà tout.

Oohh je suis à la page 168 et cap-ti-vée…. !! J’espère la fin me laissera dans l’état dans lequel je suis à sa lecture…on verra !
Je trouve ce livre troublant et si bien écrit, la façon qu’elle a de mettre des mots sur le déroulement, bref pour l’instant que du bonheur à la lecture, j’espère ne pas rester sur ma fin 🙂

Tout à Fait. Marie, n’hésitez pas à venir nous dire comment vous avez vécu les dernières pages.
Nous manquons de points de comparaison, je n’ai vu que deux « critiques » sur ce livre qui vient de sortir, dont la mienne. L’autre avis parlait de « longueurs ». En ce qui me concerne je ne parlerai pas de longueurs, car on ne s’ennuie pas. Je dirai juste qu’il y a une allonge dans les 40 dernières pages, qui aurait pu être évitée, avec cet homme juif qui nous emmène dans sa famille. Au moment où l’intrigue touche à son dénouement, cet interlude vient un peu comme un cheveu dans la soupe.. Mais là, j’en conviens, j’ergote un peu…

Eh bien il faudra absolument que je m’imprègne de ce roman sans tarder, la note de Noann m’y invite … Et ensuite je viendrai déposer mon ressenti.

Une belle écriture, que celle de B De Richemont. Un style abouti sans conteste.

Une plongée dans l’Inde mystique, a priori réaliste.

Pourtant… Ce roman aura bien du mal à convaincre, à moins de l’avoir reçu en service de presse. Une intrigue qui se veut élaborée mais qui s’éternise et comporte des longueurs ainsi que des lourdeurs. On mélange allègrement hindouisme, magie, sorcellerie.

Que de blabla et de détours dans ce roman à tiroirs, où de nombreux personnages disparaissent comme dans nombre de mauvais romans. La mort a bon dos. Suicides de gourous présentés comme tout puissants, personnages peu convaincants, pris dans une sorte de folie mystique, qui aboutit toujours à des impasses. Une jeune femme qui cherche à comprendre pourquoi son père a disparu, suicidé lui aussi. Elle tourne en rond, se laisse influencer par des mentors, eux mêmes influencés par d’autres. On est dans le rocambolesque le plus total.

Bien écrit dans la forme, assez niais dans le fond. Les afféteries de l’auteur ne parviendront pas à convaincre un esprit un tant soit peu lucide et rationnel.

Quant à la fin : une queue de poisson. Le maitre spirituel suprême s’en va, il n’a pas trouvé ce qu’il cherchait, et la vérité apparait, stupide : Il n’y avait rien à trouver. El la jeune femme repart comme elle est venue.

Beaucoup de manières pour ne pas dire grand chose. Une belle écriture mais un ratage au niveau de l’intrigue.

Certes certes.
Cela dit, le fait de le recevoir en service de presse ne procure pas de facto un avis positif. Pas ici en tout cas.

J’ai adoré, moi qui fait confiance à mon instinct pour choisir mes livres, j’ai pas été déçu, j’ai voyagé avec elle.

J’ai voyagé à travers l’Inde Mystique, j’ai adoré…comme d’autres lecteurs et lectrices, je m’attendais à une fin 1 peu + extra…Dire que j’ai été attirée par ce roman, car sa couverture est belle, ainsi que son titre HARMONIE,…tout simplement.

En effet, comme je le soulignais, la fin peut décevoir, peut-être parce que toute l’histoire annonce un dénouement grandiose, qui ne vient pas et que le personnage central garde ses questions et retourne chez elle sans avoir trouvé la clé de ses énigmes.

J’ai adoré ce livre. En résumé je peux dire que dans la vie le chemin de lumière est difficile mais le seule valable, alors qu’il est si facile de céder aux appels de l’obscurantisme général prompt à condamner n’importe qui sans savoir sans preuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.