Catégories
vin de table

Homo erectus – Tonnino Benacquista

Tous les jeudis à Paris, dans un lieu nébuleux, se tient une assemblée secrète, composée uniquement d’hommes « grands blessés d’une guerre éternelle ». Il n’y est question que de femmes …Un peu comme aux Alcooliques Anonymes, chacun vient s’épancher sur ses histoires d’amour ou de désamour, ses expériences sexuelles concluantes ou ratées. Point de jugement ni de débats. L’auditoire écoute souverainement. Il y a celui qui se croit victime d’un complot de la gent féminine tout entière, un philosophe mondain trahi par le côté superficiel de certaines femmes, un motard meurtri de douleur après les frasques de sa femme, pour ne citer que quelques personnages marquants ce récit.
Tout ce petit monde de dépressifs, écorchés de l’âme, refoulés, impuissants ouvre son cœur, déclame sa peine et puis s’en va

couverture de homo erectus

Tous les jeudis à Paris, dans un lieu nébuleux, se tient une assemblée secrète, composée uniquement d’hommes « grands blessés d’une guerre éternelle ». Il n’y est question que de femmes …Un peu comme aux Alcooliques Anonymes, chacun vient s’épancher sur ses histoires d’amour ou de désamour, ses expériences sexuelles concluantes ou ratées. Point de jugement ni de débats. L’auditoire écoute souverainement. Il y a celui qui se croit victime d’un complot de la gent féminine tout entière, un philosophe mondain trahi par le côté superficiel de certaines femmes, un motard meurtri de douleur après les frasques de sa femme, pour ne citer que quelques personnages marquants ce récit.

Tout ce petit monde de dépressifs, écorchés de l’âme, refoulés, impuissants ouvre son cœur, déclame sa peine et puis s’en va …

Homo erectusL’auteur nous entraîne dans un scénario original, à travers une écriture étourdissante, pleine d’humour. Un roman tendre qui épluche avec panache les histoires les plus délicates de la relation amoureuse, et le parcours de chacun face à cette lutte quotidienne pour connaître l’amour grandiose rarement rencontré.

Le plaisir évident que nous procure l’auteur en traitant avec originalité un sujet qui n’en reste pas moins fort banal mériterait pour que nous en gardions toute la saveur de commettre le sacrilège de fermer ici son ouvrage et de décider de ne plus l’ouvrir. En effet, on croisera encore çà et là quelques moments émouvants qu’on aurait aimé plus nombreux.

D’aucuns se laisseront porter par cette histoire incongrue et n’y verront qu’un moment de divertissement. Pour ma part, dès la moitié du récit l’engouement s’est émoussé et a laissé place à de l’ennui. Et la fin est quelque peu gâchée …

Dommage …

Homo erectus de Tonnino Benacquista, Éditions Gallimard.

9 réponses sur « Homo erectus – Tonnino Benacquista »

Oui très récent même, sorti à la mi-mars. Personnellement je ne connaissais pas cet auteur auparavant. Ce roman m’a divertie un peu, émue parfois mais la fin est vraiment décevante …

J’ai l’impression que l’auteur s’essouffle vite depuis Malavita, j’avais déjà abandonné la suite alors je pense faire l’impasse sur celui-ci. La collaboration avec la tv lui aurait-elle pompé tout son talent ?

S’essouffler, pour un Homo Erectus, c’est plutôt ennuyeux…
Enfin, comme dit Brassens, la ban… ça n’se commande pas !

De cet auteur, je ne connais que Malavita (Que j’avais vraiment adoré !). Pas envie de me lancer dans la suite, Malavita encore, mais l’envie de continuer avec cet auteur ! L’histoire semble originale effectivement. Hop, je note ce nom !

Je n’ai pas lu Malavita … Ma découverte de cet auteur fut hélas à travers ce roman-ci. Une histoire originale, certes, mais qui s’essouffle rapidement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.