Catégories
Grand vin

Les débutants d’Anne Serre

« Que c’est étrange de quitter quelqu’un que l’on aime pour quelqu’un que l’on aime… »

Anna Lore a quarante-trois ans lorsqu’elle rencontre Thomas Lenz. Coup de foudre immédiat, elle vibre et s’embrase de mille feux. Mais Anna partage depuis vingt ans la vie de Guillaume. Un couple soudé, une grande complicité, un mari impossible à quitter… Et entre Guillaume et Thomas, le choix est inimaginable…

Les Débutants

« Que c’est étrange de quitter quelqu’un que l’on aime pour quelqu’un que l’on aime… »

Anna Lore a quarante-trois ans lorsqu’elle rencontre Thomas Lenz. Coup de foudre immédiat, elle vibre et s’embrase de mille feux. Mais Anna partage depuis vingt ans la vie de Guillaume. Un couple soudé, une grande complicité, un mari impossible à quitter… Et entre Guillaume et Thomas, le choix est inimaginable…

Anna va donc « gérer » ses deux hommes, aux antipodes l’un de l’autre mais si complémentaires aussi… Le corps d’Anna réclame Thomas plus fort mais elle continue à faire l’amour avec Guillaume… différemment, tandis que son âme virevolte entre Guillaume et Thomas… différemment…Les débutants

Voici le récit d’une double passion amoureuse, qui se traduit en mille expressions verbales qui vont d’aimer, partir, attendre à rêver, puis se retrouver, s’aimer, respirer, jouir, regretter, aimer, aimer encore, s’abandonner, enfin quitter et revenir encore. Vivre surtout, vivre à tout prix, payer le prix fort mais vivre intensément…

Anne Serre nous livre le carnet de bord d’une amoureuse hors norme vacillant entre désir fou, exaltation et souvenir, espoir et regrets. A travers ces portions de vie arc-boutées qui donnent le vertige, Anna, tel un funambule, tente de garder un équilibre précaire.
Et l’auteur de disséquer avec talent les sentiments amoureux en usant et abusant des verbes qui les définissent le mieux et en les conjuguant à tous les temps…

C’est une histoire simple, une histoire ordinaire … certes, mais une histoire belle à mourir, qui donne l’envie d’aimer, d’aimer fort, d’aimer autrement, d’aimer… ailleurs aussi.
Pour ma part, un billet succinct qui donne mon ressenti sur ce monument de sentiments et d’émotions.

J’ai … aimé.

Les débutants d’Anne Serre, Éditions Mercure de France.

20 réponses sur « Les débutants d’Anne Serre »

On en parle de plus en plus! Tu donnes donnes envie même si l’idée de départ : une femme, deux hommes a un goût de délà ju…

Mais pas d’enthousiasme débortant de ta part , non?

à Reka :
Lis-le ce livre, même si a priori il te fait peur … Moi je l’ai aimé particulièrement parce que le sujet me parle.

à Clara :
Oh si j’ai été enthousiaste ! ça ne se ressent pas dans mon billet ?
Je trouve que l’auteur a très bien exploité la thématique. Je te conseille donc ce roman sans hésiter.

Bonjour Krol !
Oui c’est cela la vie … Moi je la vois de cette façon en tout cas.
Un beau petit livre rempli d’amour que je te conseille.
Bonne journée
Céleste

Cet ouvrage a l’air très beau mais il faut le voir comme un roman. Je connais malheureusement une personne qui a force de lire de genre de romans fait vivre la même histoire à toutes ses compagnes…
A mon sens il n’y a rien de plus beau que la fidélité.

Bonsoir Marie et Danielle !
Tiens vos réponses sont identiques … Bizarre !
Oui ce roman est très beau et, au risque de me brûler en vous avouant cela, si je l’ai trouvé beau c’est surtout parce que je me suis retrouvée dans cette histoire … Perso, je suis convaincue que l’on peut aimer deux hommes, différemment, la balance penchant certes un peu plus vers l’un deux. Oui on peut aimer ailleurs et même très fort sans pour cela mettre en péril un quotidien sans anicroche auprès de quelqu’un que l’on respecte. Oui on peut vivre un amour grandiose, riche, une passion parallèlement. Il ne s’agit pas ici d’un homme qui donne du fil à retordre à ses compagnes mais d’une femme amoureuse qui veut vivre pleinement cet amour et s’épanouir de la sorte. C’est un choix pas une contrainte …

Merci. J’ai la chance d’avoir deux prénoms. Le livre d’Anne Serre m’a ouvert les yeux, mon compagnon voulait me le prêter et il a eu peur car il disait que cette histoire était la nôtre… et j’ai compris par la suite qu’il l’a vivait avec moi. D’où mon témoignage qui est bien réel. Il a dû faire un choix car à mes yeux en Amour on ne partage pas.

Pour les messages dupliqués ce n’est pas grave…

Je vais juste mettre un peu de l’ordre.

Quant au principe de fidélité; il est idyllique, mais ne me parait forcément possible. Arrêtons de croire que nous vivons au monde des Bisounours.

J’ai bien aimé moi aussi. Une écriture d’abord détachée et puis la passion s’engouffre dans les mots. A la fin on se dit qu’elle a de la chance cette femme d’être autant aimée.

Bonjour Anis, je te rejoins tout à fait. J’ai été emportée par toute cette passion parce que celle-ci me parle …Etre aimée à ce point rend belle et forte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *