Catégories
Cru bourgeois

Cyanure – Camilla Läckberg

Martin et Lisette se retirent quelques jours avant Noël sur une île désolée, dans la maison du père de Lisette. Au cours du repas de famille, le patriarche meurt dans des circonstances étranges, juste après avoir annoncé à sa famille qu’il déshéritait tout le monde…

Une enquête naît, menée par Martin, qui dévoile peu à peu les hostilités familiales, les secrets enfouis et au cours de celle-ci on découvre que ce père richissime sans cœur, sans foi ni loi a été empoisonné au cyanure.

cyanure

Martin et Lisette se retirent quelques jours avant Noël sur une île désolée, dans la maison du père de Lisette. Au cours du repas de famille, le patriarche meurt dans des circonstances étranges, juste après avoir annoncé à sa famille qu’il déshéritait tout le monde…

Une enquête naît, menée par Martin, qui dévoile peu à peu les hostilités familiales, les secrets enfouis et au cours de celle-ci on découvre que ce père richissime sans cœur, sans foi ni loi a été empoisonné au cyanure.

Puis un autre meurtre, tout aussi suspect, viendra donner du fil à retordre à Martin.cyanure
Le lecteur est d’emblée entraîné dans un huis-clos oppressant. L’intrigue prend une tournure obscure, le style de l’auteur est corrosif, virulent même.

Par une plume aussi glaçante que le lieu où se situe l’action, l’auteur livre un roman noir intense qui désarçonne le lecteur.
Le suspens est au rendez-vous à chaque page, donnant çà et là au lecteur le sentiment de frisson et l’envie d’en savoir plus, le laissant happé par la trame de l’histoire.

Personnellement, je ne suis pas une fervente de romans policiers mais je reconnais que celui-ci, bien écrit, donne une autre idée du thriller et convainc le lecteur de ne pas le lâcher et de rester vissé à l’intrigue du début à la fin.

Certes…

Mais petit bémol personnel cependant : bien qu’étant astreinte au port de lunettes de lecture, j’ai vraiment du mal à m’habituer à la police de caractères d’impression et au texte serré auxquels nous contraignent les Éditions Actes Sud !

Cyanure de Camilla Läckberg, Éditions Actes Sud

16 réponses sur « Cyanure – Camilla Läckberg »

L’impression d’un livre me semble tout aussi importante que le contenu. Personnellement, j’ai toujours eu un peu de mal à m’habituer aux formats oblongs d’Actes sud, ainsi qu’à certaines particularités, comme l’absence de tirets dans les dialogues. Pourquoi vouloir innover sur des points essentiels ?
Tu as bien fait de relever ce bémol au sujet de la police de caractère…

Oui je n’aime guère cette impression « tendance », serrée, sans tirets. C’est très fatiguant pour les yeux … même si le lecteur a une très bonne vue !

Bonjour Chancelita, merci pour le commentaire qui a le mérite d’être franc ! Cela dit, je ne lui ai attribué que deux verres donc je n’ai pas été emballée outre mesure …

Il faut dire que le polar n’est pas notre spécialité, je m’étonne d’ailleurs de cette publication chez Actes sud dont ce n’est pas non plus le domaine…

Dire que c’est nul me semble un rien lapidaire. Un livre n’est jamais 100 % nul ni parfait.

Je te rejoins en tous points Noann … « nul » n’est pas le mot idoine (clin d’oeil à Noann). D’ailleurs, dans mes billets, je ne permets pas de qualifier un roman comme tel. Si celui-ci ne me plaît pas, je le fais sentir de manière plus subtile …

Je n’ai pas lu celui-ci, mais je pense que je le lirai dans l’année. J’aime beaucoup cet auteur, j’ai lu les 5 romans qui suivent les principaux personnages qui sont Erica (auteur) et Patrick (policier). Elle a un style très noirs, sans complaisance mais très accrocheur entraîne le lecteur et ne le lâche plus jusqu’au point final. De plus, je vois que c’est toujours la même traductrice, Lena Grumback, c’est pour moi un gage de qualité ^^
Bonne soirée

Bonjour Réjanie,
De cet auteur, je n’ai lu que Cyanure et vous le conseille si vous appréciez Camille Läckberg. Pour ma part, j’en suis restée là, n’étant pas spécialement attirée par le reste de son oeuvre.

« Cyanure » est un petit opus vite lu, un huis clos qui ne m’a pas emballée du tout. J’ai lu les autres et j’ai nettement préféré « l’enfant allemand »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *