Catégories
Comestible ?

Un cadeau – Eliane Girard

Pour fêter les 30 ans de sa petite amie Laure, Félicien va passer une journée entière à courir de boutique en boutique pour lui trouver le cadeau exceptionnel. Il veut lui prouver son amour et lui faire une surprise hors du commun. Une journée de stress jalonnée d’incertitudes. Après toute cette fatigue accumulée et moult hésitations, il finit par craquer pour une paire de bottes hors de prix. Mais quand on aime on ne compte pas et il allonge 869,95 € – le montant de son loyer – pour faire plaisir à sa belle.

Pour fêter les 30 ans de sa petite amie Laure, Félicien va passer une journée entière à courir de boutique en boutique pour lui trouver le cadeau exceptionnel. Il veut lui prouver son amour et lui faire une surprise hors du commun. Une journée de stress jalonnée d’incertitudes. Après toute cette fatigue accumulée et moult hésitations, il finit par craquer pour une paire de bottes hors de prix. Mais quand on aime on ne compte pas et il allonge 869,95 € – le montant de son loyer – pour faire plaisir à sa belle.

Félicien doit se rendre au bureau et le voici dans le métro avec un énorme sac qui porte la marque d’une boutique de luxe. Que va-t-il lui arriver ? Certes il fait quelques rencontres douteuses mais l’on s’attend à le suivre dans une succession d’aventures … Mais en vain. RIEN ne se passe et l’on se sent rapidement envahi d’une lassitude tant le récit est soporifique, dépourvu d’intérêt.Un cadeau

On est censés s’esclaffer, se réjouir d’accompagner Félicien dans cette journée mais on s’arrête en chemin, préférant faire une pause devant un bon café en laissant s’éloigner le héros.

De même, les personnages croisés sont dénués du moindre émoi, n’accrochent pas le lecteur. Félicien lui-même est insipide et, hormis ses démonstrations de stress larvé, il ne se montre pas le moins du monde un peu attachant ou attendrissant.

L’auteur se fourvoie dans cette histoire saugrenue, décevante, et l’on attend une seule chose, celle d’en lire le dernier mot…

Et je m’en suis voulue d’avoir acheté ce roman dont la couverture tout en couleurs d’été m’avait tapé dans l’œil et présageait peut-être de passer un bon moment de détente.

Luxe et superficialité, tels sont les mots-clefs de ce pamphlet moderne exempt d’amour et d’émotion …

Un cadeau d’Eliane Girard, éditions Buchet Chastel

5 réponses sur « Un cadeau – Eliane Girard »

J’aime bien quand les choses sont dites sans détour…
J’ai lu quelques rares avis positifs, mais ils sont dus à des lecteurs qui se sont contentés semble-t-il de l’aspect distrayant. Si un livre est drôle, me dira-t-on, c’est déjà ça… Oui mais il peut avoir d’autres qualités en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.