Catégories
Cru bourgeois

Ces animaux qui ont marqué la France – Pascal Assemat

65 récits d’anecdotes historiques liées aux animaux. Ces récits traversent les époques, du Moyen-Âge au dernier siècle, tout en gardant une couleur locale. L’auteur a été rechercher on ne sait où ces faits divers, mais néanmoins truculents et révélateurs des relations parfois ambiguës entre l’animal resté sauvage et celui qui se croit évolué.

Longtemps la pile Wonder, celle qui ne s’use que si l’on s’en sert, arborait le dessin d’une fière lionne. Ce n’est pas anodin… Cette lionne est un fauve échappé du cirque Brunet en 1935.

Voici un livre un peu particulier, qui sort des sentiers battus, dans un genre que nous n’avons pas l’habitude d’évoquer dans nos colonnes. Régulièrement, je fais le tour de mes éditeurs préférés pour repérer les bonnes nouveautés (et le cas échéant demander un exemplaire gratuit – ce n’est pas un secret). Ces animaux qui ont marqué la FrancePour la petite histoire, j’avais vu sur le site des Agents littéraires le titre « Ces animaux qui ont marqué la science ». J’étais intrigué, inquiet même. Je pensais qu’allait être évoquée l’utilisation dite « scientifique » des animaux… Et ses soit-disant nécessités et bienfaits. Cette barbarie innommable. Je me préparais déjà à rédiger un brûlot sur le sujet. Je m’égare un peu, mais à quoi bon créer un blog personnel si c’est pour ne rien dire… de personnel.

Heureusement, il y avait une faute, et le véritable titre est bien « Ces animaux qui ont marqué la France » ! Voici donc un bon bouquin bien présenté, richement illustré de belles photos et dessins. Il s’agit de 65 histoires liées aux animaux. Ces récits traversent les époques, du Moyen-Âge au dernier siècle, tout en gardant une couleur locale. L’auteur a été rechercher on ne sait où ces faits divers, mais néanmoins truculents et révélateurs des relations parfois ambiguës entre l’animal resté sauvage et l’autre animal, celui qui se croit évolué.

pile WonderLongtemps la pile Wonder, celle qui ne s’use que si l’on s’en sert (on aurait dû en garder une dans un tiroir pour vérifier) arborait le dessin d’une fière lionne. Ce n’est pas anodin… Cette lionne est un fauve échappé du cirque Brunet en 1935. Un homme attaqué par le fauve doit son salut à une lampe de poche qu’il a braquée vers l’animal, provoquant sa fuite…

On découvre aussi l’histoire des chats de Chateaubriand… Il hérite du chat préféré du pape Léon XII. On apprend que celui-ci adorait les félins, et recevait avec un minet emmitouflé dans sa mitre…

Au XIIième siècle, l’évêque de Laon doit rendre une sentence exemplaire. Les accusés sont des chenilles et des mulots, coupables d’avoir causé des dégâts aux cultures. Un avocat est désigné pour défendre les animaux. Ils seront cependant condamnés à payer des redevances et des dîmes ! Les procès contre les animaux étaient courants à cette époque.

élephants du cirque PinderNous apprenons un tas de choses, amusantes ou édifiantes… Comment des éléphants ont été utilisés pour labourer les champs en 14-18, comment une araignée a été apprivoisée par un prisonnier, l’introduction des chiens dans la brigade fluviale pour sauver des noyés, les relations affectueuses de certaines personnalités avec leurs animaux, et bien d’autres anecdotes, tantôt gaies, tantôt un peu tristes, mais toujours pleines de sens…

L’auteur fait vivre ces historiettes avec brio et naturel… Le ton est agréable, débonnaire, avec un petit parfum de terroir. Un livre pour tout public.

Ces animaux qui ont marqué la France – Pascal Assemat. Le Papillon rouge

2 réponses sur « Ces animaux qui ont marqué la France – Pascal Assemat »

LUTTE CONTRE L’HIPPOPHAGIE

NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
AEC
Résidence La Pléiade
98, rue de Canteleu
59000 LILLE

Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

Merci aussi de visiter les sites :

http://aec89.site.voila.fr

http://www.feracheval.com/petitions.php

http://www.lapetition.be/en-ligne/parlons-enfin-des-quids-2589.html

Rejoignez la groupe sur :

http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218

Faites passer le message à vos amis.

Amitiés.

AEC.

Bonjour AEC !
Cavalière et monitrice d’équitation, je suis outrée devant l’indifférence dont font preuve certains manèges à l’égard de leurs chevaux, si dévoués, si courageux et me bat avec acharnement contre tous les propriétaires de chevaux, les fermiers sans foi ni loi qui envoient au couteau leur compagnon. Non un cheval ne se mange pas !!! Un cheval est noble et on lui doit le respect.
Bravo AEC pour vos initiatives ! Je vais visiter votre site
Céleste, végétarienne, sensible à la cause des chevaux, militante pour la cause animale.

Oui il y a une campagne en ce moment contre la viande de cheval.
Je voyais justement un spot à la télé hier, sur la chaine ‘Animaux’ je pense.

Moi aussi je réprouve la nourriture a base de viande. Du moins devrait-on se limiter à l’essentiel et marquer un respect particulier à certaines espèces, plus nobles, car certes un cheval est plus noble qu’un poulet par exemple

Cela dit, inonder les blogs de ce message n’est peut-être pas la solution. Les messages étaient d’ailleurs répertoriés comme ‘indésirables’ par mon logiciel, qui a une fiabilité de 99 %. Je l’ai déterré…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *