Catégories
Grand vin

Joyeux Noël – Alexandre Jardin

Ah La famille… quelle source inépuisable de secrets enfouis, de tristesses scellées, de rancœurs, d’amertume larvée.

Dans un précédent roman, l’auteur dévoilait déjà tout haut ce que d’aucuns taisaient ou éludaient. Ainsi, il nous parlait sans aucune gêne de son grand-père collabo et de l’impact de ce lourd secret sur son cœur. Dans un flot de témoignages reçus de lecteurs de tous azimuts l’auteur s’émeut de celui de Norma Diskredapl au sujet de Jean Jardin, ce grand-père antisémite…

Ah La famille… quelle source inépuisable de secrets enfouis, de tristesses scellées, de rancœurs, d’amertume larvée.

Dans un précédent roman, l’auteur dévoilait déjà tout haut ce que d’aucuns taisaient ou éludaient. Ainsi, il nous parlait sans aucune gêne de son grand-père collabo et de l’impact de ce lourd secret sur son cœur. Dans un flot de témoignages reçus de lecteurs de tous azimuts l’auteur s’émeut de celui de Norma Diskredapl au sujet de Jean Jardin, ce grand-père antisémite…

Joyeux NoëlEt l’auteur poursuit avec détermination un chemin destiné à se défouler quelque peu sur le papier, sorte de refuge à son cynisme et sa nostalgie d’un passé chaotique et névrosé. Il nous livre ici un récit à la fois obscène et machiavélique, nous relatant tour à tour les destins fracturés tantôt celui d’une fan violée par son père à l’âge de six ans, tantôt celui de banquiers devenus fous, ivrognes et pervers.

L’auteur raconte, à la vitesse d’un cheval au galop, les péripéties de ces gens désaxés, meurtris par le passé. Tout se déroule sur une île bretonne où sous le joug d’une jeune femme impétueuse, peu à peu chacun déverse ses joies et ses désarrois, sur fond d’amertume et de colère…

Ce remue-ménages dans les mémoires de ses personnages révoltés et en perdition donne à l’auteur l’occasion d’un règlement de compte supplémentaire jusqu’à le pousser à l’extrême… En page 275 du récit, il donne en lecture sa feuille d’impôts !

Une histoire à la fois teintée d’humour et de sordide qui met le lecteur devant le fait accompli : il est bon de se laisser aller à la confidence, de se délester le cœur de souvenirs néfastes et toxiques.

L’apologie de la vérité même à prix fort.

Caustique, audacieux, abject parfois… mais bouleversant aussi.

Joyeux Noël d’Alexandre Jardin, éditions Grasset

37 réponses sur « Joyeux Noël – Alexandre Jardin »

J’ai entendu des critiques très très négatives sur ce roman (« ça balance à Paris » Paris Première) et comme tous les chroniqueurs étaient du même avis (ce qui n’est pas toujours le cas), je pense que je vais passer.

Bonsoir George, certes tout le monde n’abonde pas dans mon sens mais c’est cela la richesse des chroniques qui s’accordent ou divergent. Dans ce récit, j’ai aimé la révolte larvée de l’auteur et sa façon de régler ses comptes, avec un humour mouillé d’acide et un style parfois un peu hardi. Bon, je comprends que cela puisse lasser ou offusquer certains lecteurs mais il dit la vérité en face, sans ambages ni fioritures.

Bonsoir Philippe, l’auteur m’a donné de bons souvenirs de lecture mais aussi de grandes déceptions … J’ai particulièrement aimé « Des gens très bien » et « l’île des gauchers ». En revanche, « Fanfan » ne m’avait pas émue … Merci pour votre réponse. Et comme le dit Noann, la gent masculine se fait trop si rare ici … Dommage !

Un autre blogueur mâle! Du Québec en plus! Bonjour à tous. Pour en revenir à Alexandre Jardin, je viens tout juste d’apprendre la sortie de son nouveau livre dans un quotidien d’ici, le journal de Montréal. C’est sûr que je vais me procurer Joyeux Noël très rapidement parce que le sujet m’inspire.

Mais contrairement à ce qu’il dit, croyant que le Québec est un endroit où il est facile d’y livrer ses secrets, je dois avouer qu’il a malheureusement tort. Nos familles sont bourrées de secrets et de non-dits, c’en est presque pervers à la longue…

Bravo pour le site en passant!

Bonjour Yves ! Quel bonheur de recevoir le commentaire d’un québecquois ! Merci pour cette réponse constructive et pour le compliment au sujet de notre site … enfin je n’y suis qu’en tant que modeste chroniqueuse et … rédactrice en chef, Noann étant le dominus litis, le créateur de ce bel univers. Revenez quand vous voulez Yves !

Merci Yves ! 😳

Trop peu de Québecois nous rendent visite, à croire que les ondes sont bloquées quelque part au dessus de l’Atlantique.

Bientôt 3 ans pour ce site, il serait bon de faire peau neuve, le design est un peu délavé… D’un autre côté, trouver un bon graphisme original et efficace est une tâche ardue…

Bonjour Céleste, bonjour Noann,

Tout d’abord, merci pour votre accueil chaleureux. Maintenant que je connais l’existence de votre site, je viendrai bien entendu y faire un tour à l’occasion.

Il est vrai que de trouver un bon graphisme n’est pas chose facile. J’en suis justement à remanier mon site mais ça avance lentement.

Bonne chance et à bientôt!

mon fils m’a offert ce livre au vu des « critiques » , en fait des publicités, parues dans différents journaux écrits ou radios.
Las, j’ai trouvé ce livre, qui semble se vouloir un peu jubilatoire de part la ‘chance’ de se révéler en disant toute la vérité, très difficile à avaler, nauséabond.
en parlant ainsi de lui, monsieur jardin se rapproche de l’affreux Coehlo…
je n’ai fini le livre que par respect pour le cadeau filial, mais Jardin, c’est fini à tout jamais !!!

Certes

Mais ici voyez-vous, ne n’avons pas de raison de faire de la publicité pour un livre, et si Céleste l’a trouvé bon, ce n’est pas par intérêt. C’est un livre acheté en l’occurrence.

Il nous arrive de recevoir des livres en partenariat (pas dans ce cas-ci), mais de moins en moins… Nous disons ce que nous pensons sans fard, mais avec humilité… Ce qui explique peut-être le désistement de certains éditeurs et agences de presse et leur refus de nous envoyer des titres. On s’en fout….

Merci pour cet avis…

bonjour Noann, loin de moi l’idée de mettre votre site en cause !
et toutes mes excuses si vous avez été blessée.
je parlais des médias qui ont un gros pignon/pognon sur rue et qui ne font pas de l’info mais de répondent aux plans de promos définis par les firmes.
rien à voir avec la probité dont vous faites preuve !
avec conviction !!!
cordialement
jérôme

Bonjour Jerome

Oui j’avais bien compris votre message… Je faisais juste cette remarque pour les lecteurs de ce site qui croiraient que nous aurions quelques complaisance.
D’aucun a remarqué que les journalistes sont de – en – indépendants, d’où l’intérêt des sites comme le nôtre, où l’on dit encore parfois la vérité, même si c’est notre vérité et que d’autres auront des avis divergents… C’est plutôt bénéfique, ce foisonnement d’idées contradictoires !

Merci pour votre passage et cette précision

Cela dit, moi non plus je n’aime pas Alexandre Jardin

Bonjour à tous,

jusqu’à hier j’aimai bien A Jardin………et puis ce « joyeux Noel » me laisse comme le poète espagnol
« viejo jardin sin jardinero
viejo jardin sin alma »
inutile de traduire c’est limpide,je crois.
Dommage il faudra que Jardin nous plante qq chose de plus sympa
au fait Joyeux Noel à tous ici (dans nos alpes ) 1 metre de poudreuse
Jardin blanco!

Bonjour Geneviève, es totalmente limpido …
De cet auteur j’ai aimé peu de récits … Celui-ci m’a un peu séduite car il a croisé ma révolte intérieure. Par ailleurs, « l’île des gauchers » m’avait émue.
Merci pour votre réponse pleine d’humour qui m’invite à la rêverie … Poudreuse, cimes ornées de « chantilly » (comme je disais quand j’étais petite et vivais à la montagne suisse). Un jardin blanco … que felicidad !!!

célerité doit être juste avant Céleste!

merci de la réponse si rapide
un chat noir dans un coin; des montagnes alpines nous devons avoir des points à partager?

si j’osais -allez j’ose-
vous dire de donner votre avis sur le (impossible d’écrire livre le mot est trop sacré!) le bouquin que j’ai écris
-algéroise- sur le site de thebookedition
bon c’est ‘gonflé » de ma part . vous pensez que je pousse le bouchon.
je voulais juste -OSER- bonne fin de semaine pleine d’étoiles Bien à vous

Le chat noir dans le coin est la doyenne de mes quatre chats. Elle est belle hein ? Et la montagne de mon enfance et de mon pays d’origine … le Cervin. Pour le reste, c’est bien d’avoir « poussé le bouchon » en venant visiter Livrogne. J’irai donc voir votre livre et donnerai mon avis avec plaisir, mais laissez-moi un peu de temps car pour le moment j’ai déjà beaucoup de lecture en retard et notre site doit être nourri, que dis-je abreuvé, de chroniques …

C’est volontiers que nous prenons connaissance des nouveaux ouvrages, même auto-édités

Il y a juste que nous recevons souvent ce genre de demande et notre temps de lecture (et notre budget) n’est pas extensible à l’infini

Y aurait-il moyen d’avoir une copie fichier de ce livre ?

Merci d’avance

à Geneviève : Noann a raison et c’est à lui qu’il y a lieu de s’adresser pour tout ce qui concerne les nouveaux ouvrages … Je vous ai répondu à la hâte mais, comme je le disais aussi, je suis avant tout chroniqueuse attachée à Livrogne …

Un écrivain peut avoir, comme un peintre, de grandes périodes dans sa vie. c’est le cas pour Alexandre Jardin. Ici, rien à voir avec ses romans d’antan. J’ai beaucoup aimé Joyeux Noël. Beaucoup de ceux qui le critiquent ont sans doute des « angles morts » dans leur vie, qu’ils préfèrent ne pas voir, qu’ils veulent cacher, quitte à laisser pourrir ces non-dits. Dire la vérité au quotidien a quelque chose de jubilatoire. Cela libère ! Et même si l’on prend des risques, c’est beaucoup moins fatigant que de dissimuler… Je conseille vivement Joyeux Noël. Même si ce n’est pas le mieux écrit des livres d’AJ, il a le mérite de s’aventurer sur des terrains en friche. Labourer cette France qui dort fait du bien !
P.S. : pour tous ceux qui aiment Alexandre Jardin, dans le monde entier, je conseille la page Facebook « Les Fanfanautes ».
P.S.S. : bravo pour votre blog !

Bonjour Jean-Philip,
Entièrement d’accord avec vous … Il ne faut pas avoir peur de crier haut et fort la vérité, même si celle-ci bouscule les âmes meurtries remplie de non-dits et de secrets enfouis. Perso je n’ai pas aimé beaucoup de romans d’AJ mais, comme je l’ai dit, celui-ci me parle …
Merci pour le compliment au sujet de notre blog, dont Noann est le créateur.

voilà que je m’enivre…sur votre blog,
mais en cette période glaciale et festive c’est une belle façon de se chauffer l’âme;même si les pieds restent froids.
merci Noann(mystère du nom?)
comment trouvez vous l’ami Jardin en tenu d’Adam?
pas si grassouillet qu’il le croit,il faudra le rassurer!

avant de passer à autre chose, recevez tous un florilège de voeux,puissent-ils se réaliser.
Bonne fin d’année et à tout bientôt GMC

Bonsoir Geneviève, ravie que notre blog vous enivre … Est-ce le nom donné au blog ou son contenu qui vous réchauffe l’âme ? Merci pour vos voeux hâtifs … Puisse l’année nouvelle vous combler de bonheur. Céleste

« des gens très bien »livre lu et relu m’a profondément touché. Le style ,très personnel,primesautier,oui primesautier et émouvant! m’a séduit.Chic ai-je pensé un nouvel écrivain (pour moi)qui va devenir un ami. Sans plus tarder j’ai commandé: »Joyeux noël ».
Quelle déception! trop de personnages dans tous les sens;fatigue;fatigue,casse-tête quelle barbe!
Parfois quelques phrases où je retrouve la légèreté, le jeu de l’écriture.

Livre raté,dommage vraiment désolée d’écrire cela.Ceci est une page de gauche
sympathie lointaine.

Bonsoir Alexandrine, « des gens très bien » que j’avais commenté ici l’an dernier m’avait séduite aussi. « Joyeux Noël » peut-être décevant, j’en conviens, mais ce livre m’a parlé un peu, moi qui suis en ce moment en plein règlement de comptes …

« L’île des gauchers » est aussi mon préféré et « des gens très bien » suit juste après … Pour le reste, tu as raison Noann, c’est un auteur tellement inégal.

Bonjour, je découvre votre site. Merci pour vos critiques très intéressantes.
Je ne suis pas une grande lectrice d’Alexandre Jardin, voir même une grande lectrice tout court .
J’avais lu « l’île des gauchers  » qui m’avait plu et puis plus rien jusqu’à ce que je trouve sur l’étagère de la bibliothèque municipale « Joyeux Noël « .
D’Alexandre Jardin je connais l’action qu’il a lancée « Lire et Faire lire ».
Pour en revenir au roman, j’ai eu du mal à y entrer j’ai même pensé le laisser tomber. Mais passées les 50 premières pages je me suis trouvée happée et touchée. J’en achève la lecture.
Je regrette la mise à nu de l’auteur des dernières pages, je ne trouve pas que cela soit indispensable même s’il explique qu’il joie la vérité et la transparence!
Que dire de la distance qui se crée entre le récit d’ un roman et la vérité crue!
Il est important de laisser le lecteur se construire face aux mots et au récit ses propres images. Je préfère me façonner ces images sinon je lis des autobiographies ou des reportages.
Néanmoins je vais lire « des gens très bien » vous m’en avez donné envie de lire et je vous remercie..

Bonjour Bribri, merci pour votre réponse détaillée et constructive. Revenez donc souvent faire un tour sur notre site. De nouveaux billets de lecture pour bientôt…

Bonjour à tous.

« L’île des gauchers » est le seul livre de A Jardin que j’aie vraiment aimé.

J’ai détesté « autobiographie d’un amour », trouvé « Fanfan » mièvre, etc…

Merci Bribri pour cet avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.