Catégories
Grand vin

Le chat philosophe – Kwong Kuen Shan

En cette fin d’année, entre les achats de cadeaux, les embouteillages, la pression engendrée par les medias au sujet de la crise ressentie plus que jamais, les résultats navrants du football, les affres des politiciens et la fin du monde pour demain, tous ces abrutissements qui rendent l’homme fou, il y a encore des petites parcelles de bonheur, des instants intenses, de belles personnes, de belles amours qui nous poussent à continuer malgré tout…

En cette fin d’année, entre les achats de cadeaux, les embouteillages, la pression engendrée par les medias au sujet de la crise ressentie plus que jamais, les résultats navrants du football, les affres des politiciens et la fin du monde pour demain, tous ces abrutissements qui rendent l’homme fou, il y a encore des petites parcelles de bonheur, des instants intenses, de belles personnes, de belles amours qui nous poussent à continuer malgré tout…

Et il y a aussi de petits achats qui font du bien. En poussant la porte d’une librairie, un petit ouvrage m’a attirée. Passionnée par les chats, je n’ai pu résister et en ai d’emblée fait l’acquisition.

Ils sont autonomes – parfois même les trouve-t-on un peu hautains, vivent dans l’instant présent, vous adoptent s’ils sentent en vous un complice qui les comprenne, qui soit réceptif à leur philosophie.Le chat philosophe

Ils sont à mille lieues de se soucier des tumultes et de la vie stressante des humains toujours sous pression, toujours sur l’échafaud et déambulent nonchalamment en toisant du regard ces bipèdes qui n’ont rien compris à la vie.

Entre proverbes asiatiques, poèmes et belles citations, l’auteur nous invite à une promenade de sérénité à travers quelques toiles glissées entre les lignes. Elle nous donne une belle leçon de vie et nous livre un opus succinct mais baigné de béatitude et de douceur.

Et le lecteur se laisse emporter dans le monde de la gent féline, où ne règnent que la paix et la quiétude. En refermant le livre, l’on aspire à une chose, les suivre dans leur chemin merveilleux.

Un petit livre qui envoûte et transporte… Un petit arrêt sur images, une pause tendresse pour Noël…

Le chat philosophe de Kwong Kuen Shan, éd. Pocket

11 réponses sur « Le chat philosophe – Kwong Kuen Shan »

J’ai vu ce livre qui m’a attirée également, mais bon, je ne l’ai pas (encore) acheté.
Si vous aimez à la fois les chats et la littérature japonaise, je vous recommande vivement « Le Chat qui venait du ciel », d’Hiraide Takashi chez Picquier (si vous avez une adresse à me communiquer par mail, je veux bien vous l’envoyer). C’est une merveille d’élégance et de douceur nostalgique. Un jeune couple, l’écrivain et sa femme, vit dans une copropriété, en attendant de trouver un logement convenable. Un jour, un mystérieux chaton élit domicile chez eux et prend ses aises, mais garde sa liberté, ne se laissant jamais caresser. Il vient de la maison des voisins, qui voient d’un mauvais oeil ce partage. Cet équilibre précaire comme la vie sera rompu lorsque le propriétaire de la riche demeure divisée en appartements tombe malade… L’histoire est simple et poignante, l’écriture rend hommage aux petits riens qui enrichissent la vie. C’est un haïku d’une centaine de pages.

Bonjour Sarah, c’est un petit livre tout à fait charmant, mêlant harmonieusement citations et beaux dessins. Curieusement, l’auteur de cet opus est chinoise …
Je suis passionnée de chats et férue de littérature japonaise. Merci de ta proposition de m’envoyer « Le Chat qui venait du ciel » mais il trône déjà dans ma bibliothèque. Si d’autres trésors de la littérature japonaise t’intéressent je peux moi aussi te les faire parvenir. Bonne journée. Céleste

Ah, c’est drôle que tu l’aies déjà ! Je pensais que j’étais la seule peut-être à l’avoir remarqué. Si je remarque quelque chose d’intéressant sur ce thème je te le signalerai. Merci pour la proposition : je profiterai des suggestions de lecture sur le blog, ça c’est sûr, et si on peut s’envoyer quelque chose, on verra.

Bonsoir Sarah, eh oui je l’ai repéré rapidement (dès qu’un livre me parle de chats, j’en fait l’acquisition …). Du même auteur, j’ai aussi « Le Chat zen », tout aussi charmant. J’en ai deux exemplaires. Je t’en aurais bien envoyé un mais je compte en garder un et offrir l’autre … Dans le registre de la gent féline, lis donc « Les chats de hasard » et, plus récent, « Le poil et la plume » tous deux d’Annie Duperey. Pour le reste, un prochain billet de lecture arrivera bientôt au sujet d’un roman qui ne traite pas du chat cette fois. Le temps m’a manqué ces jours-ci et j’ai un arriéré de lecture assez important. Patience donc jusqu’à la semaine prochaine … Bonne année à toi.

Je vous conseille « Comment plaire à votre chat » d’Isabelle Collin. peut-être le connaissez-vous? Drôle et tellement vrai!

Bonsoir Caroline, oui c’est un livre plein de vérité et très rigolo. Je l’ai lu aussi et j’ai beaucoup aimé, y retrouvant les comportements de mes chats …

Je viens de trouver à ma bibliothèque, qui donnait des livres, « Le chat dans tous ses états », essai de Jean-Louis Hue. En rapport avec le Japon, « les chats pour les 53 stations de la route de Tokaïdo », de Kuniyoshi, qui a suivi la vieille route féodale de Kyoto à Tokyo sur 500 kms, et dessiné des chats, dans leurs attitudes quotidiennes. Le document a l’air intéressant et bien renseigné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *