Catégories
Grand vin

Comment j’ai appris à lire – Agnès Desarthe

Pour celle qui abhorrait les livres autant que l’huile de foie de morue, Agnès a soudain une lueur, un éclat… Un jour, elle découvre la littérature russe et c’est le coup de cœur. Puis elle ne cessera plus de lire jusqu’à devenir vorace et jamais rassasiée.

Au fil de ce parcours, elle deviendra écrivain et traductrice.

Pour celle qui abhorrait les livres autant que l’huile de foie de morue, Agnès a soudain une lueur, un éclat… Un jour, elle découvre la littérature russe et c’est le coup de cœur. Puis elle ne cessera plus de lire jusqu’à devenir vorace et jamais rassasiée.

Au fil de ce parcours, elle deviendra écrivain et traductrice.

Elle fait ici le compte à rebours d’une vie de lectrice d’abord difficile à persuader, puis nous livre bout à bout ses souvenirs, nous invite à la suivre dans l’analyse de ce passé basculé entre tourments et passion. Et elle nous convainc à travers un récit magistral foisonnant d’exemples, que la littérature est un joyau essentiel qui mérite de trouver sa place dans chaque vie.

Comment j'ai appris à lireLe récit déborde de sincérité et d’humilité. La pensée de l’auteur est toujours restée intacte, pas frelatée, loin des clichés et du schéma que l’éducation et la scolarité exhortent à suivre. Non, l’envie de lire n’est pas toujours spontanée, peu importe d’où l’on est issu, peu importe le parcours scolaire suivi. Ce peut être une longue traversée du désert jalonnée d’incertitudes, suivie tout à coup d’un besoin de s’écarter du chemin, de faire un détour, nécessaire et essentiel. Un jour, un livre vous met le cœur en ébullition et vous ne pouvez plus décrocher, c’est là que naît la passion des mots, l’engouement de s’abreuver de littérature à l’envi.

Un roman captivant d’un bout à l’autre dont on s’imprègne avec délectation. Et avec ce récit, l’auteur nous donne l’envie démesurée de lire et lire encore, de se laisser envoûter par les mots. Tel un gastronome qui découvre de nouvelles saveurs culinaires, nous voici impatients de découvrir l’enchantement et le pouvoir des mots, la magie de l’écriture et le parfum délicat que laissent les souvenirs de récits inoubliables.

Une belle surprise pour ce récit paru en juin et laissé sur ma table pendant une longue thébaïde d’été…

Ainsi je reviens dans ce bel univers que Noann m’a laissé le temps pour lui de poursuivre un chemin d’écriture que je lui souhaite fécond et couronné de reconnaissance et de succès.

Comment j’ai appris à lire, d’Agnès Desarthe, éditions Stock

13 réponses sur « Comment j’ai appris à lire – Agnès Desarthe »

Bonsoir Krol, contente de te retrouver aussi. Je te conseille vivement ce livre, une bonne entrée en matière et un coup de coeur indubitable. Bonne soirée à toi

Bonsoir Clara, merci pour ton gentil message. ça me fait plaisir de revenir ! J’ai longtemps hésité à lire ce livre qui me faisait de l’oeil dans mon bureau et ce fut une bonne surprise. Sans doute l’aimeras-tu aussi…

Il est très beau ton article Noann, tout en sincérité et en émotion. Ton ressenti est bien traduit, à travers une belle écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *