Catégories
vin de table

Pour faire l’amour – Howard Jacobson

Felix Quinn a deux passions : sa femme, la somptueuse Marisa, et la vente de livres anciens dont il a fait son métier. Entre les ouvrages rares et sa délicieuse épouse, le gracieux Londonien coule des jours heureux dans une douce félicité. Certes… Pourtant, Felix est rongé par un doute continu… Et si la délicieuse Marisa le trompait ? Ainsi, Felix, meurtri de jalousie, se met à imaginer un plan machiavélique et pervers. Si sa femme nourrissait le rêve – quod non – de rencontrer un amant, pourquoi ne choisirait-il pas lui-même cet homme parallèle qui ferait chavirer Marisa ? Et le voilà se livrant à une quête pour trouver l’amant de sa femme. Ce sera donc Marius…

Felix Quinn a deux passions : sa femme, la somptueuse Marisa, et la vente de livres anciens dont il a fait son métier. Entre les ouvrages rares et sa délicieuse épouse, le gracieux Londonien coule des jours heureux dans une douce félicité. Certes… Pourtant, Felix est rongé par un doute continu… Et si la délicieuse Marisa le trompait ? Ainsi, Felix, meurtri de jalousie, se met à imaginer un plan machiavélique et pervers. Si sa femme nourrissait le rêve – quod non – de rencontrer un amant, pourquoi ne choisirait-il pas lui-même cet homme parallèle qui ferait chavirer Marisa ? Et le voilà se livrant à une quête pour trouver l’amant de sa femme. Ce sera donc Marius…

Pour faire l'amourAvec un humour acide, l’auteur scrute et décortique l’âme de son héros malade d’amour et tiraillé par la crainte de perdre celle qui partage sa vie. Nous voici plongés dans les arcanes des merveilles de l’amour et des ombrages de la jalousie.

Jamais cependant ici l’auteur ne fait montre de quelque passage équivoque ou tout simplement coquin. À travers une écriture délicate, plaisante, mouillée d’humour, l’auteur contourne, – et c’est peut-être à tort – les scènes érotiques que suscitent le trio imposé et la rencontre d’un personnage voué à donner du plaisir à une épouse tranquille, mariée jadis à un autre homme et désormais attachée à Felix. Cela dit, le simple fait pour un mari d’imaginer sa femme dans les bras d’un autre donnerait-il sans doute à ce livre un érotisme larvé et suggestif ?

Même si je me réjouissais de découvrir ce beau roman dont la couverture m’avait interpellée, je ne peux m’empêcher de le trouver parfois un peu lent et sans grande envolée littéraire. Certes, l’on y trouve juste ce qu’il faut de provocant, d’étrange et de malicieux mais l’histoire est sommes toutes assez banale…

Pour faire l’amour de Howard Jacobson, éd. Calmann-Lévy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *