Catégories
Cru bourgeois

La tresse – Laetitia Colombani

Trois femmes aux antipodes l’une de l’autre partagent un désir ardent de liberté…

En Inde, Smita nourrit le rêve de voir sa fille entrer à l’école et s’enfuir de cette vie pitoyable à laquelle elle est astreinte. En Sicile, Giulia travaille d’arrache-pied dans l’atelier de son père, perruquier. Lorsque celui-ci est victime d’un accident et qu’elle doit reprendre les rênes de l’entreprise familiale, elle se rend compte que celle-ci périclite et est même au bord de la ruine. Enfin, au Canada, Sarah, une brillante avocate, est hissée à la tête de son cabinet lorsqu’elle est frappée par une maladie grave.

Trois femmes aux antipodes l’une de l’autre partagent un désir ardent de liberté…

En Inde, Smita nourrit le rêve de voir sa fille entrer à l’école et s’enfuir de cette vie pitoyable à laquelle elle est astreinte. En Sicile, Giulia travaille d’arrache-pied dans l’atelier de son père, perruquier. Lorsque celui-ci est victime d’un accident et qu’elle doit reprendre les rênes de l’entreprise familiale, elle se rend compte que celle-ci périclite et est même au bord de la ruine. Enfin, au Canada, Sarah, une brillante avocate, est hissée à la tête de son cabinet lorsqu’elle est frappée par une maladie grave.

D’un bout à l’autre du monde, trois femmes se battent pour survivre, repoussent tant bien que mal le sort qui s’acharne contre elles.

la tresseAvec beaucoup de délicatesse, l’auteur nous parle de trois destins qui basculent, trois femmes qui ont en commun l’impérieuse volonté de sortir du désarroi qui les accable, parce qu’au fond de chacune d’elles existe l’instinct de survie, la course aux lendemains de sérénité.

Certes, elles ne se rencontreront jamais mais entre elles se nouent des liens si intenses, si vrais, qu’elles semblent être trois amies dans l’embarras qui se parlent et mettent tout en œuvre pour sortir du chaos infernal de leur vie teintée d’ombre désormais.

L’écriture est simple, authentique, sans ambages ni fioritures. L’auteur raconte tout de go une histoire intime qui résonne dans les cœurs comme le glas de la réalité cruelle qui sommeille en chacun de nous.

Un récit qui chamboule et ressaisit à la fois. Indéniablement. Mais certains passages souffrent un peu de lenteur et de redondances. Dès lors, et puisque notre site nous donne l’opportunité d’attribuer un classement, je remiserai ce roman dans la catégorie « cru bourgeois », parce que même si j’ai passé un bon moment de lecture, ce livre ne laissera dans ma mémoire qu’un souvenir fugace…

La tresse par Laetitia Colombani, éd. Grasset

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *